29 Jan Thinking outside of the Box : penser « hors de la boite » !

out_of_the_box_3

Comment une pensée latérale, audacieuse et créative peut-elle générer de la différence ? « Penser en dehors de la boîte » renouvelle les codes d’un milieu sans en détruire les bases. Un pari gagnant pour votre marque.

Thinking outside the box, littéralement « penser hors de la boîte », est une méthode qui consiste à changer la perspective d’une équipe par rapport à un problème donné. Traditionnellement, l’expression vient d’un exercice utilisé par la Walt Disney Company pour entraîner et renforcer les liens entre ses employés. Le casse-tête consiste à relier neuf points, disposés en carré, à l’aide de seulement quatre traits droits qui se touchent…

 

Test_9_points

Voir la solution

Plus facile à lire qu’à faire ! De nombreux consultants se sont arrachés les cheveux à sa résolution, alors que le problème n’en est plus un si les lignes sont tracées en partie en dehors du carré imaginaire « défini » par les neuf points. Autrement dit, « hors » de la boîte. Vous suivez toujours ?

 

Un concept à manier avec précaution

 

Très vite, dans les années 70, le concept s’est étendu à tous les domaines de l’entreprise et du marketing. Mais attention, il ne s’agit pas d’être original pour l’originalité elle-même, une entreprise n’est pas un artiste en manque d’inspiration. Il s’agit plutôt de multiplier les approches et les « angles d’attaque » pour étendre ses activités, son rayonnement ou encore sa gamme de clients.

Aujourd’hui imprimé sur des t-shirts ou évoqué dans des shows télés, le concept a été galvaudé et il ne suffit plus de l’invoquer lors d’un brainstorming pour que l’innovation tombe du ciel jusque dans l’open-space…

 

Alors, concrètement, penser en dehors de la boîte ça revient à quoi ?

 

Ce casse-tête nous enseigne que pour innover, il faut d’abord sortir de sa zone de confort et du cadre prédéfini par son secteur ou son activité.

  • Pour un DRH, il s’agira d’engager des talents issus de formation atypique.
  • Un designer tentera de composer des mariages de couleurs et de formes inattendus pour créer des logos inédits.
  • Un manager d’équipe pourra créer un réseau social interne à l’entreprise pour encourager les rencontres de profils non-conventionnels et la génération d’idées nouvelles.
  • Un chef de projet audacieux et clairvoyant ira regarder comment se font les choses dans d’autres industries et secteurs d’activités. Il pourra ainsi y découvrir des problèmes similaires à ceux qu’il rencontre, mais gérés de façon différente.

 

La culture de l’imprévu

 

Autrement dit, il faut laisser une place à l’imprévu dans sa stratégie. Personne ne mangerait de tarte Tatin si un heureux accident ne l’avait pas créée et ainsi étendu le rapport de certains pâtissiers à leur dessert. De grandes opportunités naissent de ce type d’inventions accidentelles, c’est une culture à part entière que les équipes font mûrir et dont les marques peuvent se nourrir. Cette recherche de l’inattendu, du non-conventionnel et de l’insolite, c’est un voyage en dehors de la « boîte ».

 

Courir un marathon en Louboutins ? Faire du rock’n’roll avec un tuba ? Grimer Dark Vador d’un sabre laser rose ? Zen Communication donne à votre marque la possibilité de retravailler son image, d’étendre son influence et de se renouveler. Une stratégie de la différence qui génère beaucoup de valeur.

BENOIT

Par Benoît Piraux

 

 

Envie d’en savoir plus ? Cliquez ici et remplissez le formulaire de demande de renseignements